HISTORIQUE DE NOTRE FONDATION

 

HISTORIQUE DU CARMEL DE DOLBEAU

MONASTÈRE ACTUEL

LA COMMUNAUTÉ

 

Depuis notre implantation en terre canadienne, les soeurs décédées ont été remplacées au fil des ans par du sang canadien venu de différentes provinces: Québec, Ontario et Alberta, deux soeurs étaient originaires de la région du Lac Saint- Jean, et par deux soeurs d'origine vietnamienne. La communauté se compose actuellement de 4 soeurs vietnamiennes et de 5 soeurs canadiennes.  

PREMIER MONASTÈRE

Fondé en 1957 par Mère Alice-Aimée Marin, carmélite d'origine franco-américaine, le Carmel de Dolbeau est en fait un Carmel "réfugié"(1952 Mère Marie du Sauveur écrit à sa marraine : Hanoï nous demande du renfort; un Père carme a trouvé le Carmel de Hanoï en grande pénurie et il a demandé si nous pouvions leur prêter une soeur. J’ai répondu affirmativement. J’enverrai Marie de l’Assomption et de soeur Anne-de-saint-Gérard.")

 En effet, c'est au Nord-Vietnam, au beau pays du Soleil Levant, et à Hanoï, que le Carmel de Dolbeau trouve ses racines. Le Carmel d'Hanoï est fondé en 1895 par le Carmel de Saïgon, lui-même fondé par le Carmel de Lisieux, en 1861. 

La vie des religieuses s'y déroule dans la paix et la contemplation jusqu'en 1931. Le déclenchement de la guerre sino-japonaise en 1931, et les conflits successifs se sont achevés par la signature du traité de Genève en 1954, traité qui allait diviser le Vietnam en deux, toutes circonstances qui obligèrent la communauté à quitter leur beau pays. La communauté se réfugie d'abord en France pour un séjour de trois ans. Voyant l'impossibilité de retourner au Vietnam la communauté cherche un lieu où s'établir et c'est un concours de circonstances tout à fait providentielles qui amène les seize carmélites de Hanoï à Dolbeau, situé dans le diocèse de Chicoutimi, au nord de la province de Québec.

 LA COMMUNAUTÉ

La communauté actuelle autour du reliquaire des saints parents de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus.

Depuis notre implantation en terre canadienne, les soeurs décédées ont été remplacées au fil des ans par la venue de soeurs canadiennes. et vietnamiennes . La communauté se compose actuellement de 3 soeurs vietnamiennes et de 5 soeurs canadiennes.  

 

LE TRAVAIL

 

 

Notre principal gagne-pain est la fabrication du pain-d'autel.D'autres activités sont aussi rémunatrices: la confection de chapelets en bois de roses, de   différents tricots, la création de cartes .L'été, un grand jardin garnit notre garde-manger.

VIE FRATERNELLE

 

Notre communauté vit le défi de l'ouverture à l'autre, par l'harmonisation de nos deux cultures : occidentale et orientale. Harmonisation dans tous les domaines de notre vie communautaire, qui demande de constants efforts d'accueil et de respect mutuel. 

Deux moments de détente quotidiens réunissent toute la communauté sont l'occasion de partage et d'échange fraternel.. Ces moments de détente se prolongent à l'occasion des grandes fêtes telles Noël, Pâques et le Têt (Nouvel An chinois)... La joie simple des enfants de Dieu est aussi une caractéristique des colombiers de sainte Thérèse et on peut dire qu'elle est toujours présente lorsque nous nous réunissons "en famille". Théâtre "maison", ski de randonnée, patinage, promenade, ou pique-nique près de la rivière Mistassini qui longe notre grand terrain, sont quelques unes de ces activités qui contribuent à garder notre coeur jeune et vigilant pour le service du Seigneur.

Partage entre les générations, partage des joies et des soucis de chacune.Toutes doivent être amies, toutes doivent s'aimer, toutes doivent s'entraider.

Partagez votre site

Démarche

  • Tu te mets en lien avec la responsable du Carmel
  • Tu planifies avec elle les modalités d'un suivi possible

 

Les Moniales Carmélites de Dolbeau

2720 boul. Wallberg

Dolbeau-Mistassini Québec, G8L 1L2

CANADA

418-276-0259

carmeldolbeau@bellnet.ca

 

LE CARMEL: un service de l'Église catholique

par la prière et le don de soi.